Pangramme
Fanette Mellier

IMG_3086Enseignants-chercheurs / Commissaires : Vanina Pinter et Yann Owens

Lors de notre première rencontre avec Fanette Mellier, en septembre 2013, nous lui avons proposé de créer des pièces graphiques originales pour son exposition au sein d’Une Saison Graphique. Fanette Mellier a pensé immédiatement à un nouvel alphabet. Nous souhaitions que les étudiants participent à la réalisation de certaines pièces et qu’ils soient impliqués de différentes manières, par exemple en assistant à une conférence ou en bénéficiant de temps d’échanges avec la graphiste. Dans cette optique, qui obéit à la fois à une logique pédagogique et à celle des contraintes budgétaires, deux ateliers de l’école, l’atelier impression-sérigraphie et l’atelier bois, ont été pressentis pour produire des pièces destinées à l’exposition.

Un mois plus tard, Fanette Mellier fournissait une note d’intention complète, condensant le projet Pangramme : création d’un lettrage, d’un processus d’impressions hétéroclites, d’un dispositif de présentation qui illustre la notion de multiple et la mise à disposition des documents imprimés afin que le public puisse les manipuler (cf. texte du communiqué de presse : à télécharger).

Fanette Mellier – Projet pour l’ESADHaR
Une Saison Graphique 2014, Le Havre
Pangramme

Pangramme - Fanette Mellier - Lettres esquisses-HVR - ESADHaR - USG 2014

Description:

Je propose de réaliser un dispositif spécifique, qui sera à la fois:
– un alphabet
– un projet éditorial
– une installation

Chaque lettre de cet alphabet sera incarnée par un objet graphique (26 au total). Chaque objet graphique contiendra donc une lettre, réitérée (recto & verso, ou pages intérieures, en fonction de l’objet). Ces éditions auront des caractéristiques très variés (formats, pagination, couleur, mode d’impression…), elles pourront être des affiches, des journaux, des cartes, des tickets, des dépliants, des brochures, etc. Elles seront chacunes imprimées à 1000 exemplaires, par divers fabricants, du plus proche (atelier de l’esadhar) au plus désincarné… du plus standard (Print 24) au plus précieux (Imprimerie Nationale). Le dessin typographique sera subjectif, et adapté au mode de production de chaque objet. Les lettres-objets seront présentées dans l’exposition sous la forme d’un Pangramme (salle principale). Le tirage à 1000 exemplaires permettra de mettre les productions à disposition des visiteurs, qui pourront repartir avec leur alphabet (une des 2 petites salles, avec présentoirs). Un espace « atelier » permettra de composer des mots sur une grande table (une des 2 petites salles).

Intentions :

À travers cette exposition, mon idée est de renverser l’échelle des mots (qui sont habituellement contenus par l’objet imprimé): ici c’est le mot qui « contiendra » les objets, et induira une mise en espace. Une sorte de grammaire potentielle, un abécédaire graphique questionnant de façon poétique et ontologique la notion de document imprimé. Chaque lettre aura son propre design, son propre mode de production et sa propre histoire matérielle (fabrication, acheminement, etc). La multiplicité des supports exigera une attention décuplée en terme de suivi et de gestion de l’économie du projet. Car elle multiplie par 26 l’attention nécessaire à l’émergence d’un objet graphique. Cet aspect est aussi constitutif de sa dimension expérimentale. L’ensemble reflétera les problématiques graphiques récurrentes dans mon travail, tout autant qu’un réseau de production hétéroclite qui reste lié à mon parcours professionnel.

Collaborations :

– Commissariat et suivi du projet: Vanina Pinter, Yann Owens pour l’ESADHaR.
– Imprimeurs :
• Yann Owens / ESADHaR (sérigraphie, taille-douce)
• Lézard Graphique (sérigraphie)
• Art & caractère (offset)
• Nory (offset)
• Fotokino (riso, sérigraphie)
• Imprimerie Nationale (presse typo)
• Après-Midi-Lab (riso)
• Newspaper club (rotative)
• Print 24 (offset)
(liste à compléter)

– Écriture du Pangramme : Vincent Vauchez
– Scénographie : Olivier Vadrot pourrait créer une scénographie afin de mettre en espace le Pangramme et présenter les 26 éditions mises à la disposition du public, en collaboration avec l’atelier bois de l’école.

 

Poster-USG-recto-Fanette Mellier
Janvier 2015, son affiche générique pour Une Saison Graphique montrait à quel point son projet était dès le départ pensé dans le moindre détail, alors qu’il devait nécessiter sept mois de conception et une vingtaine d’intervenants extérieurs.

Implications pédagogiques

Pangramme, Fanette Mellier -Lettre L - ESADHaR - Galerie 65 - Une Saison Graphique 2014

Les étudiants ont été impliqués de deux manières : d’abord au sein des ateliers pour la fabrication de la Lettre H et L et celle des dispositifs de présentation, qui sont pensés et dessinés par le designer Olivier Vadrot avec la contribution de Dimitri Mallet (cf. plan du composteur à télécharger et le plan de la casse à télécharger). Ensuite au niveau des étudiants de 4e année, ils ont regroupé un corpus de textes (étonnement vaste pour une graphiste contemporaine, et varié) publiés sur Fanette Mellier. Chaque étudiant devait penser un objet éditorial autour d’un ensemble de textes écrits sur le travail de la graphiste (interviews, articles de presse : Annik Hémery dans Intramuros, essai universitaire de Victor Guégan, essai critique de Thierry Chancogne, etc). Les étudiants devaient définir une ligne éditoriale et réfléchir la mise en forme en concordance avec celle-ci. Ils devaient concevoir cette édition comme inachevée, attendant l’ajout possible de nouveaux textes.

Scénographie

Pangramme, Fanette Mellier - ESADHaR - Galerie 65 - Une Saison Graphique 2014

Dans un premier temps, nous avions pensé que les vingt-six lettres (en mille exemplaires chacune) pourraient être données gratuitement aux visiteurs. Mais elles risquaient de se disperser, et le dispositif ne tenait pas compte du fait que les pièces pouvaient prendre de la valeur. Nous avons donc finalement décidé de proposer un jeu de lettres dans un coffret édité par la maison d’édition Fransciscopolis (cf. texte de Yann Owens pour cette édition, à télécharger).

Pangramme, Fanette Mellier édité par les éditions Franciscopolis

Les différents éléments scénographiques renvoient au matériel du typographe imprimeur en plomb (casse, composteur). Il était prévu que des pangrammes puissent courir sur les 3 salles de l’exposition mais au final il a été choisi de réduire l’exposition à une salle et de mettre ainsi l’accent sur la valeur conceptuelle du projet.

Les pangrammes disposés au mur étaient des textes de Vincent Vauchez.

Impression

Pangramme a été élaboré sur plusieurs mois et questionne la notion d’auteur. Fanette Mellier réintroduit une des réalités de son métier : le graphiste s’insère dans chaine de création et de productions au même titre que l’auteur, l’imprimeur ou le designer (cf. Textes de Yann Owens et de Caroll Maréchal, ce dernier publié en 500 exemplaires, au dos de l’affiche-journal offert au visiteur : à télécharger ).

Pangramme - Fanette Mellier - Impression lettre I - ESADHaR - Une Saison Graphique 2014

L’enjeu conceptuel et technique de cette exposition fut de taille.
Pangramme a nécessité plus de sept mois pour la conception et la logistique (en tout plus de 26000 documents papier ont été reçus, pliés, stockés, organisés par les étudiants). Parmi ces 26000 documents imprimés plusieurs ont été réalisés au sein de l’atelier d’impression. Ainsi le L et le H ont-ils été tous deux imprimés en 1000 exemplaires recto-verso. Plusieurs plateformes de travail se sont mises en place afin d’accompagner au mieux l’exposition, l’édition des lettres, l’archivage de documents relatifs à Fanette Mellier, la médiation de la résidence, l’exposition et enfin son montage à proprement parler.

Pangramme, Fanette Mellier - Réception des lettres imprimées, ESADHaR

Il nous a semblé ici important d’insister sur la dimension conceptuelle et performative qu’a revêtue la création, l’impression et la gestion de ces 26000 documents graphiques qui sont la bases de Pangramme. Dans ces premiers échanges avec les étudiants, Fanette Mellier insiste sur le caractère experimental et totalement inédit du projet. L’espace de la galerie comme l’espace de l’atelier conditionnent l’élaboration d’un projet qui s’actualise, lettre par lettre, à chaque étape de la création : dessin, finalisation du projet, distribution auprès des différents (f)acteurs, impression, exposition.

Pangramme, Fanette Mellier - ESADHaR

Ce qui caractérise le travail de Fanette Mellier, peut-être plus que celui de tout autre graphiste, c’est son rapport à l’image imprimée et le dialogue qu’elle engage systématiquement avec ses imprimeurs (Lézard Graphique, art & caractère, imprimerie nationale…). La juxtaposition des techniques, des papiers et des formats, voulue par Fanette, incite le spectateur à participer : reconnaître d’abord, s’approprier ensuite (par exemple en constituant mentalement puis physiquement son propre nom, un mot, voire un des pangrammes qui sont l’objet même de l’exposition). Le tri des objets ne s’opère plus seulement en fonction de leur forme (je repère un A, un O), mais de leur mode de production (une sérigraphie, une photocopie).

Histoire d’H

Attardons nous par exemple sur la lettre H qui a nécessité trois semaines de travail au sein de l’atelier impression.

Pangramme, Fanette Mellier -Lettre H - ESADHaR - Galerie 65 - Une Saison Graphique 2014

Celle-ci a été imprimée en taille-douce à l’ESAdHAR du Havre. Le fichier .pdf ou .psd du H est arrivé par mail. Ce fichier constitue le préalable au travail d’impression. Il contient le dessin au format, plus les traits de coupes.

Ensuite, pour réaliser une taille-douce, il a fallu faire subir à la lettre plusieurs états. Du fichier source, le H est devenu film en prévision d’une sérigraphie. Une fois l’écran préparé, il n’a pas été directement imprimé sur papier mais (grâce à une encre pour circuit imprimé) sur une plaque de zinc qui a servi de matrice à une taille-douce. Ensuite est venu s’ajouter le procédé d’aquatinte, qui permet de créer une trame manuelle irrégulière à la surface de la plaque, avec un effet de dispersion aléatoire des points blancs au sein du noir profond de l’encre taille-douce.

Pangramme, Fanette Mellier, lettre H - ESADHaR

Le dessin original a été respecté mais le traitement subi par la lettre (aquatinte + morsure à l’acide) propose au regard un objet portant une facture spécifique. Celle d’une eau-forte, dont l’encrage et l’impression manuelle nous donne ce rendu si caractéristique, ici sur un papier Salland 300 grammes.

Participants

Pangramme, Fanette Mellier - ESADHaR

Exposition co-produite par l’École Supérieure d’Art et Design Le Havre-Rouen (ESADHaR), l’École supérieure d’art de Cambrai et l’École Supérieure des Beaux-Arts de Nîmes. L’École supérieure d’art de Cambrai a contribué en finançant la casse en bois et les deux composteurs. L’École Supérieure des Beaux-Arts de Nîmes a  produit en mille exemplaires la lettre K.

Coordination :
Vanina Pinter et Yann Owens (ESADHaR), Jean-Michel Géridan (École supérieure d’art de Cambrai),  Christelle Kirchstetter (École Supérieure des Beaux-Arts de Nîmes)

Scénographie pour Vision :
Kevin Cadinot

Réalisation de la casse et du composteur :
Hélène Pitassi (ESADHaR) avec la contribution de Flavien Planson, Manon Lefèvre et Marine Lestrange

Le projet graphique a bénéficié de l’aide précieuse de Naïs Kinet, Anna Fernandez et Léna Araguas.

Certaines lettres ont été réalisées grâce à la générosité des partenaires suivants :
Art & Caractère, Lézard graphique, Fotokino et Le Cicero.

Les lettres L et H ont été imprimées dans l’atelier sérigraphie de l’École Supérieure d’Art et Design Le Havre-Rouen (ESADHaR) avec la contribution active des étudiants de l’école : Marion Caron, Isabelle Caplain, Lea Michel, César Henry, Xavier Rodriguez.
La lettre K a été imprimée dans l’atelier d’impression de l’École Supérieure des Beaux-Arts de Nîmes, avec la contribution de Audrey Jamme.

Imprimeurs :
Lézard Graphique, Nory, Print Smile, Print 24, Online Printers, ESADHaR atelier gravure sérigraphie, école supérieur des beaux arts de Nîmes, newspaper-club, Gotprint.com, Fotokino, A et C, ICA, Krishna.